Seenovia > Actualités > Détail actualité

CAP'T€C, l'outil idéal pour assurer le suivi technico-économique

Actualité25/01/2020Caprins

Près d’un quart des troupeaux caprins accompagnés par Seenovia ont un suivi CAP’T€C. Dans une conjoncture favorable, la marge brute moyenne calculée sur 2018 est de 458 €/1000 l. Toutefois, nous observons des écarts importants parmi ces élevages. L’analyse des différents postes de produits et de charges permet de repérer des pistes d’amélioration.

En 2018, la taille moyenne des cheptels en suivi est de 388 chèvres pour 1,8 UMO caprine sur une surface de 102 ha. Dans la plupart des cas, le troupeau caprin est associé à une autre production.

 20182017
 minmaxmoyennemoyenne

Lait par chèvre (litres)

5621 287871861
TB (g/litres)3443.338.938.4
TP (g/litres)32.237.433.834
Prix du lait (€/1000 l)650920721713
Concentrés + Deshydraté
(g/litres)
3451 093573588
Coût alimentaire (dont SFP)
(€/1000 l)
163422249250
Marge brute (€/1000 l)249664458456
Marge brute/produit (%)327158.858.5


Le produit lait représente 92 % des recettes de l’atelier caprin. La production laitière a légèrement progressé en 2018 et s’élève à 871 l/chèvre. Le prix moyen du lait progresse aussi sous l’effet d’une proportion plus importante d’élevages livrant sous signes de qualité (bio, AOP…). Pour les élevages conventionnels, nous relevons un écart de 120 € entre les extrêmes. Les taux, les cellules et la période de production expliquent ces différences. 

Le coût alimentaire représente 73 % des charges opérationnelles : 573 g de concentrés et déshydratés sont en moyenne nécessaires pour produire 1 litre de lait. 

Une marge brute stable. Pour 2018 la marge brute s’élève à 458 €/1000 l. Ce résultat cache une grande disparité qui tend à s’accentuer par rapport à l’exercice précédent.

 

Zoom sur l’autonomie alimentaire

La synthèse des données collectées a permis à des éleveurs d’échanger ensemble en groupe autour de leurs résultats et de leurs pratiques de conduite d’élevage plus technique. Cette année, nous avons fait un zoom sur  l’autonomie alimentaire.

 Autonomie fourragesAutonomies concentrésAutonomie globale
Ensilage maïs901354
Enrubannage + ens RGI981761
Foin graminées + Déshy9432

63

Foin légumineuses883663
Vert et pâturage (bio)1005283


Quel que soit le système alimentaire, les élevages sont autonomes autour de 90 % en ce qui concerne les fourrages. Par contre, sur la complémentation, les systèmes ensilages de maïs et enrubannage sont plus dépendants des achats avec seulement 15 % d’autonomie contre 40 % pour les systèmes foin et vert. Malgré une meilleure maitrise des charges alimentaires pour les élevages plus autonomes, les résultats de marge sont relativement homogènes entre les systèmes, à la faveur d’une meilleure production laitière pour les systèmes moins autonomes. En fonction des objectifs de l’éleveur et des contraintes de l’exploitation, plusieurs trajectoires sont possibles pour la conduite des troupeaux caprins et permettent de dégager des marges satisfaisantes.

 

Analyser votre coût de production

L’analyse de la marge brute permet d’identifier les marges de progrès d’un élevage et de définir un plan d’actions. Pour mieux piloter l’exploitation, l’outil COUPROD vous permet de calculer vos coûts de production de vos différents ateliers, votre prix de revient et votre rémunération permise par le travail. C’est une aide pour la prise de décisions stratégiques et de pilotage en comparant vos résultats à ceux d’autres éleveurs.
 

... À voir aussi ...