Seenovia > Actualités > Détail actualité

Faire un bon vide sanitaire

Actualité01/08/2019Santé

Le vide sanitaire est constitué de différentes étapes : retirer les animaux, curage, nettoyage, décapage, désinfection et vide sanitaire au sens strict. Son intérêt est de faire descendre la pression infectieuse. Tous les lieux d’élevage peuvent être concernés par un vide sanitaire.

Faire un bon vide sanitaire

Le vide sanitaire est constitué de différentes étapes : retirer les animaux, curage, nettoyage, décapage, désinfection et vide sanitaire au sens strict. Son intérêt est de faire descendre la pression infectieuse. Tous les lieux d’élevage peuvent être concernés par un vide sanitaire.

 

Les différentes étapes de nettoyage

 

Toutes les étapes doivent être réalisées de façon méticuleuse, car elles dépendent les unes des autres. Le curage permet d’enlever la litière et ainsi d’éliminer le plus gros des matières organiques dans lesquelles se trouvent d’éventuels agents pathogènes. Le nettoyage se fait au balai puis au jet d’eau et permet de pré-humidifier les parties séchées et aussi d’enlever matières organiques plus petites. Le décapage est la phase ultime permettant de rendre les surfaces complètement propres. Il se fait avec un nettoyeur haute pression. Il est important de bien choisir son désinfectant, en fonction des agents pathogènes sur lesquels on veut agir. Ensuite, il faut respecter les conditions d’utilisation du désinfectant choisi. Si le nettoyage à haute pression se fait avec de l’eau bouillante, cela fait deux étapes en une !

 

Durée du vide

 

Une fois les locaux propres et désinfectés, on peut commencer le vide sanitaire au sens strict. De façon optimale, le vide doit durer au moins 3 semaines. Par définition, les locaux doivent être vides : pas d’accès aux animaux ou éleveurs/intervenants, pas de matériel entreposé.

Précaution particulière

 

Attention dans un contexte d’élevage sans trouble sanitaire, et qu’un vide sanitaire n’est jamais pratiqué, il n’est pas recommandé d’en réaliser un si tout va bien. En effet, on risque d’éliminer le microbisme en place et ainsi de laisser la place à des agents pathogènes.

 

Pour plus de détails, consulter cette fiche 

 

Dr Vincent CHAUMARD, Vétérinaire Conseil

Seenovia 

... À voir aussi ...