Vous êtes déjà connecté au SSO avec un compte non autorisé sur ce site, vous pouvez vous déconnecter en cliquant ici
Mot de passe oublié ?
Seenovia > Actualités > Détail actualité

Génisses laitières en 1ère saison de pâturage : favoriser l'immunité contre les strongles digestifs

Actualité12/06/2018SantéBovins lait

Lors de la première saison de pâture, les jeunes bovins sortis tôt et non encore immunisés vont s’infester à partir des larves de strongles résiduelles ayant survécu à l’hiver. Au fil de la saison, de nouvelles générations de strongles vont se succéder toutes les 5 à 8 semaines, augmentant ainsi le nombre de larves infestantes sur la parcelle et de parasites adultes chez les bovins. Sans maîtrise de la charge parasitaire, des effets négatifs peuvent apparaître au bout de quelques mois : retards de croissance, mauvais état général, diarrhées.

 

À l’inverse, la première saison de pâture est bénéfique car elle va permettre d’acquérir une grande partie de l’immunité. Pour que l’immunité soit complète, on estime qu’une durée de contact de 8 mois est indispensable entre larves infestantes et jeunes bovins (Ostertagiose). Le challenge de l’éleveur est alors de maîtriser ce contact dans son intensité. Certaines pratiques en lien avec la conduite de pâturage ont un effet favorable :

 

Diminuer le nombre de larves présentes en début de saison :

  • une fauche préalable (ensilage, enrubannage, foin)
  • un déprimage : les bovins adultes jouent alors un rôle assainissant. Cette pratique est toutefois à éviter absolument si le troupeau possède un risque de bronchite vermineuse
  • certains traitements antiparasitaires rémanents (demander conseil à un vétérinaire)

 

Limiter l’intensité du contact :

  • chargement modéré des parcelles
  • apport d’une complémentation

 

Retarder la succession des générations de strongles sur les pâtures

  • rotation de pâtures : une rotation sur 2 parcelles toutes les 4 semaines diminue entre 2 et 4 fois le risque parasitaire !

 

En conclusion, face aux strongles digestifs, une immunité durable chez l’adulte passe par une bonne maîtrise de l’infestation au stade génisse.

 

Jean-Luc JOBERT

Vétérinaire Conseil

 

Retour à la liste

Besoin de plus d'informations ?

Contactez-nous !

Contactez-nous !

... À voir aussi ...