Seenovia > Actualités > Détail actualité

Gestadetect® : l'indicateur de gestation dans le lait

Actualité02/04/2019Bovins lait

GESTADETECT®, mis en place en 2015, est un indicateur fiable, simple et pratique, permettant de préciser le statut de gestation chez la vache laitière.

Gestante : confirmez le avec le lait du contrôle

GESTADETECT® est un indicateur permettant de préciser le statut de gestation chez la vache laitière à partir d’un échantillon de lait. La méthode est basée sur une analyse ELISA dosant des Protéines Associées à la Gestation (PAG). Ces PAG sont produites par le placenta lorsqu’il y a gestation. Il s’agit donc d’un signal mère/fœtus.

 

GESTADETECT® permet de confirmer la gestation avec une très grande fiabilité dès 28 jours après l’IA (et après 50 jours post vêlage) et pendant toute la lactation. En témoignent les résultats obtenus dans 9 fermes pilotes : 99.8% des vaches gestantes sont correctement prédites par GESTADETECT®!

Cet indicateur  est également réalisable à partir d’un échantillon sanguin afin de déterminer le statut des génisses ou des vaches allaitantes par exemple.

 

n=477Statut réel
GESTADETECT®GestanteNon gestante
Gestante4074
Vide165
Taux de prédiction correcte99.8%94%

 

Jean- Bernard DAVIÈRE

Responsable Recherche et Développement

 

Les 5 avantages qui font la différence

Simple : les analyses se font sur les échantillons issus du contrôle de performance.

Fiable: les vaches gestantes sont détectées avec une précision de 99,8 %.

Précoce: l’analyse peut être faite dès 28 jours après l’IA et pendant toute la lactation.

Pratique : pas de manipulation des animaux. Gain de temps et de confort.

Sécurisé: pas de risque de transmission de maladie d’un animal à l’autre (non invasif/non intrusif).

 

GESTADETECT® : Un investissement rentable

La connaissance précoce du statut gestant/non gestant est un élément essentiel dans le suivi de la reproduction. En effet, elle contribue à une meilleure conduite de la reproduction du troupeau, à une meilleure gestion de la production et des livraisons (en limitant notamment les périodes improductives) et limite l’achat d’animaux et les risques sanitaires associés.

L' intérêt d’un constat précoce de gestation n’est plus à démontrer et s’estime par l’écart de valeur de remplacement d’une vache vide par une pleine :

 

 valeur en productionvaleur de réforme écart
1ère lactation1250€800€450€
2ème lactation1100€900€200€
3ème lactation1050€900€150€

 

Ce que l’on sait moins, c’est qu’un constat de gestation tardif a également son intérêt ! En eut, on estime à plus de 7% la perte embryonnaire tardive. Résultats : des vaches qui ont été confirmées pleines en début de lactation sont taries… et ne révèlent jamais. Dans ce cas, l’écart de marge entre une vache vide en lactation et une vache vide tarie pendant 2 mois est proche de 500 €

 

 Vaches tariesVaches en production
 Qté (Kg)PrixTotalQté (Kg)PrixTotal
Ensillage maïs70.0450.31170.0450.76
Paille50.060.3   
Correcteur azoté1.50.350.5230.351.05
CMV0.10.60.060.250.060.15
Total  1.1€/jdifférence de 0.861.96€/j
Trait. tarissement 10    

 

D’où l’intérêt de bien connaitre le statut d’une vache avant de la tarir.

 

Ecart de charge : écart de coût alimentaire –traitement au tarissement = 0.86 € * 60 j – 10 = 41 €

Ecart de produit : production * prix du lait = 25 L * 350 €/1000 L * 60 j = 525 €

Ecart de marge : 525 – 41 = 484 €

 

Michel BETTON

Référent Technico-économique

 

... À voir aussi ...