Vous êtes déjà connecté au SSO avec un compte non autorisé sur ce site, vous pouvez vous déconnecter en cliquant ici
Mot de passe oublié ?
Seenovia > Actualités > Détail actualité

Le pâturage : un atout pour l’élevage de vos génisses

Actualité15/04/2020

Le pâturage est un élément essentiel dans l’élevage de vos génisses. Il reste un atout à conditions de faire de bonnes croissances.

Selon votre objectif d’âge au vêlage les croissances demandées ne seront pas les mêmes 700 à 800g par jour pour un vêlage précoce, 400 à 500 g par jour pour du tardif. Cela va donc conditionner une éventuelle complémentation, qui sera majoritairement constituée d’énergie (céréales) mais qui devra également intégrer une part d’azote. Cette part sera à mettre en lien avec la part de légumineuses présentes sur la prairie mais aussi avec l’observation des bouses.

 

Au même titre que les vaches laitières toutes les techniques sont bonnes : full grass, pâturage au fil, pâturage dynamique etc. Il est important d’ajuster la méthode selon les objectifs de croissance, la valorisation de l’herbe et la portance. Cependant la bonne réussite d’un pâturage dépend de votre capacité à être réactif, pour ce faire il est judicieux de se fixer des repères :

  • Aller voir ses génisses régulièrement : En effet cette période est aussi le moment ou le pic de travail est le plus haut sur l’exploitation.
  • Sécuriser la conduite : Un simple râtelier de foin à disposition des génisses permet en un coup d’oeil d’évaluer un potentiel manque d’herbe. Vous devrez alors soit les changer de parcelle, soit les complémenter de façon plus conséquente.
  • Avoir des repères : Comme pour n’importe quel atelier il vous faut des repères. De croissances, de valeur de fourrages mais dans ce cas précis, de pousse de l’herbe, en voici quelques-uns :

Exemple de repères de surface en ares par génisse (rendement estimé de la prairie 5 à 8 t MS/ha)

 PrintempsEté
Par mois d'âge1.1 à 1.71.4 à 2
Par génisse présente de 1re année (9 mois)10 à 1513 à 18
Par génisse présente de 2e année (18 mois)20 à 3025 à 36

Source : Réussir l'élevage des génisses laitières de la naissance au vêlage.

Le pâturage à un impact bénéfique sur le coût alimentaire mais aussi sur l’immunité des génisses. En effet, il favorise l’immunité vis-à-vis des strongles. Pour les génisses de première année un parc aménagé avec suffisamment d’abris est avisé pour leur apprentissage, pour du vêlage précoce la complémentation de type VL 2.5 l est indispensable. Concernant les génisses de deuxième année, l’objectif est de les sortir le plus tôt à la fin de l’hiver. La qualité de l’herbe est moins importante car la capacité d’ingestion est plus élevée et les besoins sont proportionnellement plus faibles.

 

Point important : La mise au pâturage est trop souvent la cause de décalage de la mise à l’insémination. Il est impératif, si la situation le permet de laisser la possibilité au lot à l’IA de faire la navette entre la pâture et le bâtiment ou vous pourrez au besoin les manipuler, les observer et les complémenter. Si vous êtes dans l’impossibilité de leur laisser cet accès alors il sera préférable de les garder en bâtiment et de les sortir une fois confirmées pleines. L’été il convient d’augmenter les surfaces par génisse pour compenser la pousse de l’herbe. La vérification des croissances est un des points clés pour le pilotage de vos génisses.

La pesée : le meilleur moyen de vérifier la croissance des génisses

Pourquoi ? La pesée est l’indicateur le plus fiable pour évaluer la croissance de vos futures vaches laitières. Ajustement des rations, des quantités de concentrés, de l’allotement des génisses, les avantages sont multiples. La pesée permet d’être plus réactif et d’augmenter les performances liées à cet atelier. Que vous soyez dans un objectif de diminuer l’âge au vêlage de vos génisses ou d’améliorer le coût de production, la pesée est l’indicateur essentiel.

Comptez environ 2€ par pesée par génisse par un organisme spécialisé (comme Seenovia), mais vous pouvez également vous équipez sur du matériel allant de barres de pesée à une cage complète.

Pour une qualité de suivi prévoyez 3 à 4 pesées minimum par an à des moments stratégiques tels que l’entrée/ sortie d’hiver, fin pâturage et début d’automne.

 

 

Retour à la liste

Besoin de plus d'informations ?

Contactez-nous !

Contactez-nous !

... À voir aussi ...