Seenovia > Actualités > Détail actualité

Maï’zy : pour confirmer la date de semis et la date de récolte

Actualité27/03/2019Institutionnel

Une bonne récolte de maïs ensilage passe par un semis réussi ! Maï’zy vous permet grâce aux données récoltées de faciliter vos prises de décisions.

Semer tôt dans un sol ressuyé et réchauffé

Un semis, c’est entre 150 et 200 € de semence par hectare et 50 à 100 € HT de frais de semis. Parmi les nombreux critères à piloter (dose de semis, choix de semence, type de préparation du sol), la date de semis est l’un des plus délicat. Les instituts techniques nous le rappellent chaque année, il faut semer sur un sol suffisamment ressuyé et réchauffé.

Le ressuyage est lié à la pluviométrie des jours précédant le semis et au type de sol. Un sol filtrant à base de sable limoneux se ressuit plus vite qu’un sol à base d’argile. La pluie des 4 jours à venir est aussi importante pour ne pas noyer les graines semées et pénaliser la levée. Pour la température du sol, les recommandations sont basées sur la mesure de la température du sol à 11h sur sol couvert. Il faut que cette température soit établie à plus de 12°C pendant 3 jours consécutifs. Lorsque les 2 critères sont réunis, le maïs peut être semé et il présentera une bonne vigueur à la levée qui lui permet de mieux résister à la concurrence des adventices et des ravageurs.

Récolter au bon taux de matière sèche

Chaque variété inscrite au catalogue français est déterminée par un besoin de température pour atteindre différents stades (floraison femelle et taux de MS de récolte). A défaut, la gamme de précocité de la variété donne le même type d’information avec une plage de variation plus large. Pouvoir déterminer la date d’ensilage à l’avance est nécessaire pour organiser le chantier de récolte car il faut réserver le partenaire qui va ensiler ainsi que les bennes nécessaires au transport du maïs ensilé. Le taux de MS idéal est un compromis entre une quantité de fourrage produite par hectare, une bonne digestibilité de la plante et une capacité à se conformer au processus de conservation. Ce modèle climatique a une autre vertue : il permet d’estimer la teneur en MS à une date de récolte donnée dans le cas où les stocks de fourrage seraient trop justes.

Disposer de données climatiques fines pour une production de fourrage de qualité

Afin de vous accompagner vers plus de performances techniques, économiques et environnementales, Littoral Normand et plus largement le groupe Seenergi et la société Weenat ont créé ensemble Maï’zy. Il vise à faciliter la prise de décision pour semer, anticiper l’observation de la floraison femelle et récolter le maïs grâce à l’utilisation de données météo localisées à la parcelle via une station météo connectée.

Pour le semis, l’outil indique à l’éleveur via les prévisions météos locales à la parcelle, si les jours à venir sont favorables ou défavorables à un bon semis (température du sol/pluviométrie).

Lorsque la culture est implantée, l’outil (comportant une base exhaustive des variétés de maïs disponibles sur le marché) calcule, en fonction de la variété choisie, de l’objectif de l’éleveur et des données météo historiques sur 10 ans, la date de floraison femelle et la date de récolte prévisionnelles. Ces dates sont ajustées au quotidien avec les données météo mesurées sur la parcelle et vous pouvez ajuster la date de récolte à partir des observations des grains de maïs sur la plante ou de résultats matière sèche lors de nos opérations du même nom en cliquant sur la zone de texte « Analyse Matière Sèche ».

 

Ces outils ont pour objectifs de conforter vos prises de décisions et sont donc complémentaires de vos observations en plein champ. La saison des semis de maïs va bientôt démarrer, c’est le moment idéal pour se lancer !

 

Olivier LERAY

Référent Chef Produit Fourrages

Littoral Normand 

... À voir aussi ...