Seenovia > Actualités > Détail actualité

"Trouver le pâturage qui convient le mieux à l’exploitation"

Témoignage22/03/2019Caprins

Patrice BEGUIN élève 200 chèvres laitières de race Saanen. Dès son installation en 1986, en caprins, Patrice a adopté une méthode 100 % pâturage.

Patrice BEGUIN

EARL de Bran

CRAMCHABAN (17)
 

Depuis ses débuts, Patrice BEGUIN a travaillé le pâturage. L’éleveur a pu tester différentes méthodes : la luzerne fétuque, le brome ou encore le multi espèces avec du trèfle blanc nain. Cependant, dans chacune de ces méthodes des problématiques se sont posées : surplus d’azote, besoin en eau conséquente pour la repousse de l’herbe, trèfle blanc nain non mangé par les caprins, etc. C’est accompagné par Théophane SOULARD, son conseiller Seenovia que Patrice a pu trouver depuis 4 ans le pâturage qui lui convenait le mieux pour son exploitation : le multi espèce avec du trèfle violet.

 

Ses chèvres mettent bas sur la période de janvier, elles sont ensuite mises au pâturage dans les choux de fin janvier à fin mars. Puis, elles partent dans les prairies en herbe (3 parcelles d’un hectare, situées autour de la stabulation) jusqu’à la fin de l’année.

 

Les avantages de sa méthode :

  • Un coût de production plus faible : pas de production et de stockage.
  • Une autonomie des animaux : les chèvres sont à 90 % autonomes sur leur alimentation. L’éleveur apporte seulement du foin de luzerne le matin et le soir.
  • Une meilleure santé des animaux : pas d’odeurs d’ammoniaque, des traitements vermifuge uniquement si besoin…
  • Une meilleure qualité de travail.

 

Aujourd’hui, Patrice travaille le pâturage avec des produits simples. Ses objectifs dans les années futures sont de continuer de travailler son pâturage en toute simplicité mais aussi de pouvoir augmenter sa production laitière tout en conservant son élevage de 200 chèvres.

... À voir aussi ...