Seenovia > Actualités > Détail actualité

Valoriser ses céréales

Actualité19/06/2018Projets & StratégieBovins lait

Avec l’agrandissement des structures, de nombreuses exploitations laitières cultivent des céréales. Ainsi, dans un objectif de réduire les achats de concentrés, nombreux se posent la question d’en valoriser une partie par les bovins.

Les principales céréales consommées par les animaux sont le blé, l’orge ou le triticale. Ces aliments sont riches en énergie et en amidon plus ou moins soluble. Ils permettent de densifier les rations en énergie et peuvent contribuer à une meilleure valorisation des fourrages.

 

Le choix de valoriser une céréale devra prendre en considération les fourrages distribués aux animaux, la place de la culture dans l’assolement, son potentiel de rendement, et les aspects pratiques de stockage et de distribution. Quant à la réduction d’achat d’aliment, il est important de vérifier l’intérêt économique. Pour cela, ajouter le coût de transformation au prix de vente des céréales et comparer au tarif d’un produit de même valeur. Dans tous les cas, récolter des fourrages de qualité permettra de réduire les quantités d’aliments distribuées.

 

Différentes formes d'utilisation des céréales à la ferme

PratiquesIntérêtsLimites
Stockage et broyage par l'éleveur

Valorisation

de ses céréales

Besoin d'investir dans un stockage et u nbroyeur et travail supplémentaire

Stockage et broyage des céréales

à la ferme par un prestataire

Besoin de stockage et coût de prestation : 27 à 32 €/T
Céréales broyées à la récolte

Broyage : environ 22 à 25 €/T, produit non commercialisable

si produit non adapté à la ration hivernale

Aliments en TAF, granulation

Pas besoin de stockage

et produit granulé

Livrer la céréale au fournisseur d'aliment et prévoir 45 à 50 €/T pour

la granulation et la livraison

 

Michel BETTON

Consultant Projets & Stratégie

... À voir aussi ...