Vous êtes déjà connecté au SSO avec un compte non autorisé sur ce site, vous pouvez vous déconnecter en cliquant ici
Mot de passe oublié ?
Seenovia > Actualités > Détail actualité

Connaissez-vous la Besnoitiose ?

Vidéo09/09/2022SantéBovins viande, Bovins lait

Avez-vous déjà entendu parler de cette maladie qui provoque une peau d'éléphant chez les bovins ?

Encore inconnue il y a quelques années sur nos territoires, elle progresse régulièrement en France du sud vers le nord. Les épisodes précédents apparus il y a 10-15 ans dans le Maine et Loire et en Loire-Atlantique ont été bien jugulés. Cependant, des cas récents survenus en Mayenne nous font craindre une propagation sur nos territoires et nous rappellent l’importance de la prévention contre cette maladie aux impacts économiques très forts.

 

Nous allons faire le point sur cette maladie et voir comment s'en prémunir.

Quelle est cette maladie ?

 

La besnoitiose est une maladie émergente qui progresse régulièrement en France.

Elle est provoquée par un parasite (Besnoitia besnoiti) de la famille des coccidies.

Cette maladie est transmissible uniquement par piqûre, soit via un insecte piqueur (taon, mouches piqueuses : stomoxes), soit via une aiguille (prise de sang, injection). Le plus souvent, des lots entiers d'animaux sont contaminés.

 

Quels sont les symptômes ?

 

Cette maladie évolue en 3 phases : tout d'abord une période de fièvre où l'animal perd l'appétit et s'isole, suivie de l'apparition d'œdèmes très douloureux au niveau de la tête et de l'extrémité des membres à l'origine de difficultés lors des déplacements, accompagnés fréquemment de l'apparition d'anneaux violacés à la base des trayons (comme parfois avec la FCO).

Enfin dans certains cas, une phase plus caractéristique apparaît au moins 6 semaines après le début de la maladie avec un épaississement durable de la peau ("peau d'éléphant"), des excroissances sur les trayons rendant la traite impossible, des dépilations diffuses (sans démangeaisons), l'apparition de kystes dans le blanc de l'œil, et un amaigrissement pouvant conduire à la mort des animaux.

 

Apparition d’anneaux violacés à la base des
trayons

Crédit photo : JP Alzieu, article : La besnoitiose bovine :
actualités physio-pathogéniques, cliniques et épidémiologiques,
bulletin des gtv n°84 décembre 2016 - janvier 2017, page 74

Dépilations et décrochement de lambeaux de
peaux cartonnés

Crédit photo : JP Alzieu, article : La besnoitiose bovine :
actualités physio-pathogéniques, cliniques et épidémiologiques,
bulletin des gtv n°84 décembre 2016 - janvier 2017, page 74

Epaississement et plissement généralisé
de la peau

Crédit photo : I. Freudiger Issu de thèse de FREUDIGER
Isabelle, 2008, La besnoitiose bovine : étude
épidémiologique de l’épizootie des Alpes-de-Haute-Provence
et des Hautes-Alpes, page 37 - T
hèse : Cliquer ici

 

Il n'existe malheureusement aucun traitement qui permet de guérir les animaux atteints, et ils restent porteur du parasite à vie. Une réforme rapide des animaux positifs est donc indispensable, ce qui a évidemment des conséquences économiques très lourdes pour les cheptels.

 

Comment prévenir la maladie ?

 

Dans les régions où cette maladie ne circule pas encore, l’achat d’animaux constitue le principal risque de contamination des cheptels. Lorsque les animaux achetés proviennent d'une zone où circule la besnoitiose, un contrôle sérologique est indispensable avant tout achat pour s’assurer de ne pas introduire d’animaux porteurs sains dans son élevage.

Dans les zones où la maladie circule déjà, il est très important de lutter contre les insectes piqueurs via des traitements insecticides. Il est également possible d'installer des pièges.

Cette maladie se transmettant lors d’injections, l’utilisation d’aiguilles à usage unique est également indispensable.

Retour à la liste

Besoin de plus d'informations ?

Contactez-nous !

Contactez-nous !

... À voir aussi ...